Vélo électrique : 5 critères de choix

Vélo électrique

Pilotage aisé et sans effort, excellente mobilité urbaine, moyen de transport écologique et économique, etc. Les bicyclettes à moteur enregistrent un formidable succès dans toutes les grandes villes du monde. Quels facteurs devez-vous considérer au moment de l’achat de cet équipement ? Cet article vous dévoile les clés pour choisir un modèle performant.

Confort de conduite du vélo électrique

Ce critère s’apprécie en fonction de la position de pédalage, de l’emplacement du moteur et du mode de changement de vitesse. Vous devez prendre en compte ces éléments déterminants pour acquérir une bicyclette adaptée à vos usages.

Cadre du vélo électrique

La forme de cet accessoire détermine la position de conduite. Certains modèles disposent d’un guidon haut et rapproché du cycliste. Celui-ci garde la tête et le dos bien droit lors du pédalage. Il bénéficie donc d’un réel confort avec très peu de pression sur les bras. Ce type d’équipement convient pour un usage urbain. Vous prendrez véritablement plaisir à l’enfourcher pour vos courses.

Le guidon d’autres vélos électriques se trouve beaucoup plus bas. Cela contraint les utilisateurs à pencher le buste vers l’avant lors du pédalage. Cette posture requiert un peu d’effort physique. Vous retrouvez dans cette catégorie les VTT et les Fat Bike. Ces modèles de bicyclettes restent très appréciés par les sportifs amateurs et professionnels.

Moteur du vélo électrique

Son emplacement influence le confort dont vous bénéficiez lors du pilotage. Les fabricants positionnent cette pièce dans 3 différents endroits. Prenez en compte les atouts et les limites de chacun des modèles pour réussir votre choix.

  • Moteur embarqué dans la roue avant : cette bicyclette fait très peu ressentir la puissance des coups de pédales. Elle se conduit avec très peu d’efforts physiques. Un tel équipement convient surtout au niveau des routes urbaines. Son pilote devient éprouvant sur les terrains difficiles d’accès.
  • Moteur situé dans le moyeu : ce modèle s’adapte à la fois aux trajets bitumés qu’aux sentiers battus. L’assistance électrique se remarque nettement avec une sensation de poussée lors du pédalage.
  • Moteur embarqué dans la roue arrière : cette bicyclette s’avère aussi confortable que les versions précédentes.

Le choix s’effectue en fonction de la commodité recherchée. Privilégiez un engin parfaitement adapté à vos usages.

Levier de vitesse du vélo électrique

Deux modèles existent sur le marché selon ce critère. Certaines bicyclettes intègrent un système de changement de vitesse par dérailleur. Ces versions demeurent les plus courantes. Elles s’adaptent aussi bien aux particuliers qu’aux sportifs. Ce type d’engin permet de passer d’un levier à un autre pendant le pédalage.

Le mécanisme de changement de vitesse de certains vélos se situe dans le moyeu. Ces modèles n’autorisent pas une variation de vitesse lors du pédalage. Ils embarquent un système performant qui préserve les chaines de tout dysfonctionnement.

Puissance du vélo électrique

En France, les moteurs des bicyclettes ne peuvent pas excéder 250W. Au-delà de cette limite, elles entrent dans la catégorie des cyclomoteurs. Les détenteurs doivent alors les immatriculer et les assurer pour se mettre en conformité avec la loi. Achetez un engin dont la puissance convient à vos usages.

Par ailleurs, la vitesse maximale des vélos électriques ne peut généralement pas dépasser 25 km/h. L’assistance électrique s’estompe automatiquement lorsque vous atteignez cette allure. La plupart des fabricants brident le moteur de leurs bicyclettes pour se conformer à ces exigences techniques.

Capteur du vélo électrique

Ce critère influence directement le type d’assistance électrique dont vous bénéficiez pendant la conduite de votre engin. Deux modèles existent sur le marché. Prenez en compte leurs atouts et leurs limites pour identifier celui qui répond le mieux à vos attentes.

  • Les bicyclettes avec un capteur de rotation : leur moteur se met automatiquement en marche lorsque vous commencez à pédaler. Peu onéreux, ces équipements restent les plus courants. Ils se pilotent avec un réel plaisir. Toutefois, vous devez constamment ajuster leur puissance de manière à réguler le niveau d’assistance. Le confort de conduite dépend de facteurs exogènes comme l’état de la route, le vent, etc.
  • Les vélos électriques avec un capteur de couple : la puissance du moteur varie en fonction de l’effort exercé sur les pédales. L’engin s’adapte au niveau de difficulté des pistes sur lesquelles vous roulez. Il réagit promptement grâce à des senseurs hypersensibles. Un tel équipement consomme peu d’énergie. Vous avez véritablement l’impression de piloter un vélo classique en dépit de la poussée que vous ressentez nettement. Très performantes, ces bicyclettes haut de gamme s’avèrent assez onéreuses.

Tous les modèles disposent de plusieurs niveaux d’assistance ajustable. Cela s’effectue à l’aide d’un contrôleur fixé sur le guidon de ces engins.

Batterie du vélo électrique

Cet accessoire figure parmi les éléments déterminants pour le bon fonctionnement de ces bicyclettes. Privilégiez un accu de qualité pour tirer pleinement profit de votre équipement. Vous devez prendre en compte plusieurs paramètres lors de l’achat de votre vélo électrique.

  • Misez sur un engin avec une batterie lithium. Ces condensateurs s’avèrent très fiables et durables. Ils se rechargent facilement sans aucun risque de dégradation. Les accus polymères et cadmium ne conviennent pas aux vélos électriques.
  • Le voltage et l’ampérage représentent aussi des facteurs importants à prendre en compte. La norme recommande une batterie de 36 V. Un modèle de 8 Ah garantit une autonomie de 30 km. Les fabricants embarquent dans leurs vélos électriques des accus de 8 à 15 Ah. Ces engins permettent de rouler sur 30 à 80 km sans recharge. Toutefois, la distance parcourue dépend d’autres paramètres comme le type de terrain, la morphologie de l’utilisateur, l’efficacité de l’assistance électrique, etc.

L’emplacement de l’accu représente aussi un critère déterminant. Certains constructeurs le fixent sur le porte-bagage pour rendre le vélo plus compact et plus court. Assurez-vous que cela n’influence pas négativement le centre de gravité de la bicyclette. Cela pourrait affecter votre équilibre lors de la conduite.

Pièces de rechange du vélo électrique

À l’instar de tout équipement mécanique, un tel engin pourrait s’user au fil des années. Misez sur un modèle que vous pourrez réparer. Assurez-vous que votre vendeur pourra vous approvisionner en accessoires de rechange originaux. Demandez-lui s’il dispose des pièces comme la batterie, le cadre, les phares, les dents-chaines, etc.

Outre les critères énumérés ci-dessus, vous devez prendre en compte l’usage prévu pour réussir le choix d’un vélo électrique. Un modèle pliant convient parfaitement pour une utilisation urbaine. Léger et ergonomique, il se range facilement. Vous pouvez l’embarquer dans une voiture pour partir en vacance ou en randonnée. Cela simplifie considérablement vos déplacements. Quant au VTC, il permet de rouler aussi bien sur les trajets bitumés que sur les terrains tortueux. Les sportifs doivent plutôt privilégier les VTT électriques ou les Fat Bike.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *