Achat d’une piscine : 10 critères clés

Piscine

Une piscine représente un espace aménagé pour prendre des bains relaxants, pour patauger dans l’eau et pour se prélasser au soleil. Un tel ouvrage confère une importante plus-value à une résidence. Découvrons les principaux facteurs à analyser lors de l’acquisition d’un bassin.

Le type de piscine

Les fabricants proposent plusieurs modèles avec des caractéristiques spécifiques. Le choix doit s’effectuer en fonction de leurs avantages et de leurs inconvénients respectifs.

Piscine enterrée

Ces types de bassins demeurent les modèles les plus courants. Ils s’installent directement dans le sol. De formes distinctes, ils se construisent à partir d’une grande variété de matériaux. La plupart des fabricants commercialisent de sublimes piscines enterrées sur mesure. Ces ouvrages résistent parfaitement aux intempéries. Ils restent en place pendant plusieurs années sans la moindre dégradation. Vous devez simplement bien les entretenir régulièrement.

L’aménagement de ce type infrastructure requiert des travaux de terrassement. Vous ne pouvez pas engager de telles dépenses si vous résidez dans une maison louée. Par ailleurs, vous devez absolument obtenir un permis de construire avant d’installer ce modèle de piscine. Cette formalité s’accomplit facilement avec l’assistance d’un professionnel qualifié.

Piscine semi-enterrée

Ce type d’ouvrage s’adapte spécialement aux terrains en pente. Sa configuration permet de surmonter les irrégularités du relief. Ce modèle se retrouve également dans les zones avec un sol difficile à creuser. Ces bassins se créent à partir de solides matériaux. Ils résistent donc aux intempéries. Ils ne subissent quasiment aucune dégradation au fil des années si vous les entretenez régulièrement.

Une piscine semi-enterrée représente un choix idéal pour les propriétaires de maison. Ces derniers peuvent effectuer des travaux de terrassement en toute liberté. Toutefois, ils doivent impérativement récupérer un permis de construire avant d’installer ce type d’infrastructure. La norme recommande de confier ces travaux à des professionnels qualifiés.

Piscine hors-sol autoportante

Cet ouvrage représente un bassin démontable et amovible, assez facile à poser. Le kit comporte tous les accessoires requis pour l’installation. Vous pouvez personnellement gérer les travaux à partir des informations disponibles dans le manuel. De plus, la mise en place de ce modèle ne nécessite aucun permis de construire.

Privilégiez une piscine hors-sol autoportante avec une profondeur suffisante. Assurez-vous également qu’elle dispose d’un système de sécurité. N’oubliez surtout pas de déclarer les travaux si la surface du bassin excède 10 m2. Cette formalité s’impose aussi si la hauteur de l’ouvrage dépasse 1 m.

Piscine hors-sol gonflable

De nombreux ménages optent pour ces modèles en raison de leur légèreté. Vous pouvez les installer dans votre jardin ou sur une terrasse. Vous n’avez pas besoin d’un professionnel pour leur déploiement ou le démontage de ces bassins amovibles. Vous avez la possibilité de les remballer après chaque usage. Leur mise en place ne requiert aucun permis de construire.

Toutefois, ces piscines pour enfant résistent moins aux intempéries que les modèles standards. Elles limitent aussi la liberté de mouvement en raison de leurs dimensions restreintes. La déclaration des travaux s’impose si la surface du bassin excède 10 m2. La loi exige également cette formalité si la hauteur de l’ouvrage dépasse 1 m.

Piscine hors-sol en bois

Ces modèles restent très prisés en raison de leur esthétique et de leur solidité. Ils confèrent une indéniable plus-value à votre résidence. Leur pose requiert généralement des  compétences spécifiques. Vous pouvez donc gérer personnellement l’installation à partir des instructions du manuel fourni par le fabricant.

Toutefois, les piscines hors-sol en bois exigent un entretien récurrent. Par ailleurs, vous devez déclarer les travaux si la surface du bassin dépasse 10 m2. Cette formalité s’impose aussi si la hauteur de l’infrastructure excède 1 m.

La forme de la piscine

Les fabricants commercialisent des bassins de configuration standard. Ils permettent également de commander des modèles personnalisés. Le choix s’effectue en fonction de l’esthétique recherchée.

  • Une piscine sur mesure : l’acheteur définit les dimensions et les contours de l’ouvrage selon ses envies. Il peut y prévoir une espace de nage et un emplacement ludique pour les enfants. Vous pouvez également y créer un coin jacuzzi ou une zone à faible profondeur pour bronzer à la surface de l’eau. Ces modèles assez onéreux se démocratisent de plus en plus.
  • Les piscines rectangulaires demeurent les bassins les plus classiques. Vous pouvez y aménager un espace de natation et un air de jeux. Vous avez aussi la possibilité de prévoir plusieurs accès (escalier et échelle) en fonction de la profondeur de l’ouvrage.
  • Les piscines rondes s’intègrent parfaitement à leur environnement. Contrairement aux modèles ovales, elles ne proposent pas un grand emplacement pour la natation. Les bassins en « forme haricot » restent également très prisés en raison de leur impressionnante configuration.
  • Les couloirs de nage conviennent aux personnes qui s’entraînent régulièrement. Ces infrastructures ne disposent pas généralement d’un espace de sauts et de jeux.

Les matériaux de la piscine

Ce critère s’avère déterminant pour installer un bassin fonctionnel et confortable. Différentes options existent. Essayez de vous conformer strictement aux normes recommandées.

  • Le béton convient parfaitement pour réaliser les piscines enterrées ou semi-enterrées. Ce matériau peut être coulé, projeté ou en parpaings. Dans tous les cas, il permet de construire des ouvrages solides et durables.
  • Le bois reste très prisé pour bâtir des bassins semi-enterrés et hors-sol. Son formidable attrait s’explique par son esthétique et par son rendu très naturel. Néanmoins, un tel ouvrage requiert un entretien récurrent.
  • Les piscines coques se conçoivent généralement à partir de l’acrylique et du polyester. Elles se fabriquent en usine. Leur forme standard simplifie leur installation. Toutefois, des travaux de terrassement s’imposent lors de leur mise en place.
  • Les modèles hors-sol se construisent également à partir d’autres matériaux comme le PVC et l’acier. Leurs prix attractifs et leur pose facile constituent leurs principaux atouts.

Le revêtement de la piscine

Le confort, l’esthétique, l’isolation et la pérennité de l’infrastructure dépendent de ce critère déterminant. Vous devez miser sur une matière belle et résistante avec un design impressionnant. Les fabricants et les fournisseurs proposent plusieurs alternatives.

  • Le liner : il représente un tissu souple et très solide. Il se conçoit à partir du PVC. Doux au toucher, il s’adapte à toutes les formes de piscines. Les modèles bleus demeurent les plus prisés. Ils confèrent une sublime couleur marine au bassin. Ce revêtement peut rester en place pendant plusieurs années sans la moindre dégradation.
  • Le carrelage : plus onéreux, ce matériau représente une excellente alternative au liner en raison de son charme et de son design. Il convient parfaitement pour couvrir les parois et le fond d’un bassin. L’installation d’un tel revêtement nécessite des compétences spécifiques.

La peinture, l’enduit et le béton ciré représentent également des matériaux très prisés pour aménager des piscines confortables et résistantes. Les fabricants proposent une large gamme de couleurs et motifs assez originaux. La pose des modèles coques ne requiert aucun revêtement.

La dimension de la piscine

La prise en compte de critère permet d’aménager un espace optimisé et confortable aussi bien pour les bains que pour les loisirs. Vous devez considérer plusieurs facteurs déterminants pour effectuer vos choix.

  • La superficie du jardin : misez sur une piscine qui vous laisse suffisamment de place pour installer des transats, une balançoire, un barbecue, etc.
  • La profondeur du bassin : un ouvrage de 1,3 m suffit largement pour la natation. Optez pour une infrastructure de 2,2 m au minimum si vous souhaitez y effectuer des plongeons ou des sauts.
  • La taille de la piscine : vous pouvez y prévoir des espaces de nage, des compartiments pour enfant, des airs de jeux, etc.

La largeur, la longueur et la configuration du bassin dépendent de vos envies et de vos besoins. Vous pouvez commander des modèles sur mesure à partir d’un cahier des charges précis.

Les accessoires de la piscine

Vous devez minutieusement étudier ce critère avant de finaliser le choix de votre infrastructure. Cela vous garantit des bains sains. Le système de filtration représente le premier élément à analyser. Équipez-vous de matériels de qualité pour purifier efficacement le bassin. Nager dans une eau claire et limpide vous préserve des maladies et des infections. Le filtre à sable demeure le modèle le plus courant. Le filtre à diatomées, le filtre à cartouches et le filtre multimédia s’avèrent aussi performants. Le choix de cet accessoire doit s’effectuer en fonction des dimensions de la piscine à équiper.

La propreté d’un bassin dépend également du traitement aquatique. Privilégiez des produits oxydants et désinfectants comme le chlore, le brome, le PHMB, l’oxygène actif, etc. Vous pouvez aussi utiliser des nettoyants sans aucun ingrédient chimique comme l’électrolyse au sel, l’ionisation cuivre-argent, l’ozone, les ultra-violets, etc. Une piscine requiert un entretien récurrent. Vous devez acquérir des bandes colorimétriques, des réactifs liquides ou des testeurs électroniques pour vérifier régulièrement le pH et le TH de l’eau ainsi que le pouvoir tampon du bassin (TAC). Cela vous permet d’effectuer facilement les traitements nécessaires.

Le niveau de sécurité de la piscine

La norme recommande d’acquérir un bassin conforme aux exigences réglementaires en vigueur. Vérifiez si le fabricant livre les accessoires de sécurité imposés par la loi. Dans le cas contraire, contrôlez s’il a prévu des emplacements pour leur facile installation. Vous devez pouvoir équiper aisément votre piscine d’une barrière, d’une alarme, d’une bâche et d’un abri.

Étudiez également les autres options d’aménagement avant de passer à l’achat. Vérifiez si vous pourrez poser des accessoires comme un escalier, un éclairage du bassin, des plongeoirs, des fontaines, etc. Cela vous permet d’installer une infrastructure qui répond parfaitement à vos besoins et à vos envies. La prise en compte des critères sécuritaires réduit considérablement les risques de noyade.

L’usage prévu de la piscine

Une telle infrastructure peut jouer plusieurs rôles déterminants. Votre choix doit s’effectuer en fonction du type d’utilisation souhaité.

  • Misez sur un bassin hors-sol si vous envisagez de nager tranquillement et de vous prélasser au soleil. Ce modèle convient également aux personnes qui vivent dans une résidence louée.
  • Les piscines enterrées ou semi-enterrées s’installent dans les domiciles privés. Vous décidez de leurs dimensions en fonction de vos besoins et de vos envies. Ces ouvrages disposent d’un espace de nage pour les adultes. Misez sur un modèle avec un emplacement peu profond pour les enfants. Ces derniers pourront y patauger sans aucun risque de noyade.

La construction d’une piscine moderne requiert le montage d’un projet en bonne et due forme. Vous y précisez les matériels à acquérir, le planning des travaux, etc. N’oubliez pas de prévoir des transats aux abords de votre ouvrage pour vous détendre et vous prélasser au soleil.

L’entretien de la piscine

Ce critère reste déterminant pour réaliser un excellent investissement. Installez un bassin facile d’accès pour les nettoyages. Cela vous garantit un usage hygiénique de votre ouvrage. Vérifiez si votre fournisseur livre des accessoires pour entretenir aisément votre infrastructure. Il doit pouvoir mettre à votre disposition :

  • des épuisettes de surface ;
  • un kit aspirateur pour épurateur ;
  • une brosse de paroi ;
  • etc.

Équipez-vous d’un matériel polyvalent et performant comme un robot piscine. Cela vous permet de maintenir votre ouvrage propre en permanence. Vous pouvez aussi acquérir un nettoyeur hydraulique.

Le coût de la piscine

Le prix d’un bassin dépend du type d’ouvrage, des matériaux utilisés, du design, du système de filtration, des équipements annexes, etc.

  • Les modèles hors-sol et en kit demeurent les installations les moins onéreuses. Leur pose ne requiert pas forcément une main-d’œuvre professionnelle. Quelques centaines d’euros suffisent pour aménager ces types de piscines.
  • Les bassins enterrés et semi-enterrés nécessitent un investissement considérable. Leur coût peut grimper en fonction des options de personnalisation. Toutefois, ces infrastructures ne se dégradent pas rapidement. Ils résistent parfaitement aux intempéries. Elles confèrent une importante plus-value à votre résidence.

Le budget d’un tel ouvrage ne se limite pas à son prix d’achat. Il doit aussi inclure la facture d’installation et les frais d’entretien. Vous devez prévoir des accessoires et des produits pour filtrer et assainir l’eau. Procurez-vous également des équipements comme un robot piscine pour nettoyer facilement le fond et les parois de l’ouvrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *